Une société de cryptomonnaie disparaît avec des millions d’euros. Elle laisse un mot sur son site internet « penis » !

Une société de cryptomonnaie disparaît avec des millions d’euros. Elle laisse un mot sur son site internet « penis » !

6 Partages

Un vol de plusieurs millions d’euros.

Rue des Cryptos ne vous le répétera jamais assez, faites attention avec les nouvelles cryptomonnaies. En effet, une société récente du nom de Prodium a créé une cryptomonnaie puis disparu avec des millions d’euros. Elle laisse un seul mot sur la page d’accueil de son site internet « pénis » !

Le site web de Prodeum avant la mise hors ligne du site (Photo: Prodeum.io)

La Start-up avait pour but de révolutionner l’industrie des fruits et légumes.

Pour rendre la blague encore plus drôle, il faut savoir que Prodium est le nom du site internet utilisé pour la levée de fonds mais également celui d’un médicament conçu pour réduire les infections urinaires.

Le site s’était fait passer pour une start-up qui utiliserait la technologie de la blockchain pour assurer la livraison de légumes frais, le but était de garantir la traçabilité des légumes frais. Cette arnaque aurait rapporté plusieurs millions de dollars, rapporte IB Times. En effet, peu de personnes ont vraiment lu en détail le communiqué de presse amateur du site lors de la levée de fonds. Son objectif déclaré, avant de disparaître, était de « révolutionner l’industrie des fruits et légumes » en utilisant la blockchain d’Ethereum (Ethereum est le nom d’une cryptomonnaie).

Le site internet de Prodeum tel qu’il apparaissait avant l’arnaque

 Des faux noms et des faux fans.

La start-up prétendait être basée en Lituanie, et prévoyait d’utiliser la technologie d’Ethereum pour étiqueter les légumes. « Nous sommes fiers et ravis d’apporter cette nouvelle technologie remarquable au monde! » disait Rokas Vedluga, directeur de produit chez Prodeum, dans un communiqué de presse l’année dernière. Mais en y regardant de plus près, les noms des fondateurs se sont avérés être de faux noms, et les profils LinkedIn ont maintenant été supprimés.

Les photos de LinkedIn des supposés fondateurs sont des images provenant de profils d’autres personnes et utilisées à leur insu. Il y avait également les images de «fans» que l’équipe Prodeum revendiquait sur les médias sociaux. Ces images étaient enfaîte celles de personnes rémunérés sur Fiverr (une plateforme où les gens proposent d’effectuer des petits services moyennant rémunération). On ne sait pas combien d’argent ils ont réussi à escroquer exactement, certaines personnes contestent le chiffre de millions d’euros…mais on retiendra un seul mot : « Pénis » !

Image d’une fausse fan
Commentaires Facebook

6 Partages

Fabien Bonnet

Diplômé de Paris Dauphine. Je suis expert en Blockchain. J'aide les non-initiés à débuter sur le marché des cryptomonnaie au travers de ce site internet.
Fermer le menu