Est-ce que je dois acheter du Ripple ?

Est-ce que je dois acheter du Ripple ?

C’EST QUOI RIPPLE ?

 

Quand on parle de Ripple, on peut en fait parler de trois choses distinctes :

  1. Ripple Inc : Une start-up américaine proposant des services BtoB à des acteurs financiers
  2. Le protocole Ripple ou Ripple Transaction Protocol (RTXP): le protocole qui facilite les transactions interbancaires. 
  3. XRP : un token pour payée les transactions sur le réseau Ripple

Le protocole Ripple est conçu pour les institutions bancaires afin de leurs permettre d’effectuer des transactions interbancaires d’un pays à un autre, de manière rapide et peu cher. Ce qui n’est pas le cas actuellement avec le protocole en place nommé Swift (une transaction prend entre 2 et 5 jours contre quelques secondes avec le protocole Ripple). Ce protocole est maintenu et développé par la société Ripple Inc., qui contrôle actuellement le réseau.

XRP est utilisé pour payer les frais de transaction du protocole Ripple. Cependant, les banques peuvent utiliser le protocole Ripple sans utiliser XRP et préférer les monnaies traditionnelles plus stables. 

Un réseau centralisé

Ripple se distingue des autres cryptomonnaies car les validateurs des transactions ne peuvent pas être n’importe quel utilisateur du réseau. Ils sont en faible nombre, sélectionnés et triés sur le volet par la société Ripple Inc 

Pas de minage 

Contrairement aux autres cryptomonnaies, le Ripple n’est pas miné. L’entreprise a créé dès le départ 100 milliards de pièces XRP. 

Répartition douteuse des Ripple « pré-minés » 

Début 2018, la société Ripple Labs possède  67 milliards des 100 milliards de XRP existants. En prenant en compte le conseil d’administration de Ripple ce chiffre est en réalité de 84 milliards de XRP sur ces 100 milliards

Devant les regards suspicieux, fin décembre 2017, Ripple s’est engagé à placer 55 milliards de XRP sur un compte bloqué sécurisé. 1 milliard de XRP sont retirés du contrat chaque mois pour que Ripple puisse les utiliser à sa discrétion, pour les vendre aux investisseurs institutionnels et ainsi les inciter.

FAUT-IL ACHETER DU RIPPLE  ?

Disclamer : Pour rappel, ma position est le fruit de mes réflexions et de mon travail. Rue des Cryptos est un groupe de passionnés de cryptomonnaies et nous vous exposons l’ensemble de nos analyses, de nos décisions d’investissement personnelles. Nous ne proposons en aucun cas de conseil à l’investissement et ce ne sont pas des consignes de trading.

Trois points à prendre compte avant l’analyse

  • Il ne faut pas attendre un Ripple à 1000$. Car contrairement au Bitcoin, le nombre de Ripple en circulation ne permettra jamais d’envisager cette possibilité. Atteindre une note de 1000 dollars pour Ripple est théoriquement impossible car le marché ne permettrait pas une telle situation. En supposant que le prix du marché atteint 1 000 dollars et que plus de 100 milliards de pièces soient disponibles, cela représenterait une capitalisation totale de 100 000 milliards de dollars. La capitalisation boursière combinée des trois des plus grandes bourses du monde, NYSE, NASDAQ et Japan Exchange Group, s’élève à environ 30 milliards de dollars. 3.3 fois cette capitalisation boursière pour une simple crypto-monnaie n’est évidemment pas possible. A moins que le dollar s’effondre, le scénario reste peu plausible.
  • Il est existe un engouement fort autour du Ripple car beaucoup de personnes confondent XRP et le protocole Ripple.
  • Au 09/2018 le cours du Ripple connait un climax-run. Il faut attendre la correction du cours pour investir.

Les mauvais arguments 

J’entends souvent les mêmes mauvais arguments sur les forums et reseaux sociaux. Ripple ne serait pas une vraie cryptomonnaie car fortement centralisée. Et alors ? A part si vous êtes un fervant hippie des cryptos, il faut accepter l’idée que les blockchain vont forcément être protéiforme. Nous verrons des blockchains privée reliées à des blockchain publiques car elles répondront à des besoins différents.
 
Sur le fait que les dirigeants détiennent énormément de Ripple et sont susceptible de manipuler les cours. Le public n’est pas stupide et s’apercevra si de trop grandes quantités sont déversées sur le réseau. De même, si la volonté de Ripple est d’exister sur le long terme et de proposer des services de paiement solides, ils ne vont pas ternir leur réputation en manipulant les prix arbitrairement. Par contre, ils peuvent limiter la volatilité du XRP en inondant le marché de XRP.
 
Ils vont manipuler mais pas trop. Il n’est pas dans l’intérêt des banques de trop manipuler les cours. Alors qu’est ce que c’est ce « trop manipuler » franchement dans le monde des cryptos je ne sais pas. Peut-être que eux ne le savent pas encore. Mais dans l’économie réelle la politique monétaire (la planche à billet, la fixation du taux de refinancement sur le marché interbancaire) ça n’est pas fait n’importe comment. Ça n’est pas parce que la banque centrale inonde le marché de liquidité que l’économie va repartir par exemple, ça dépend d’énormément de paramètre dont cette institution n’a pas forcément la maîtrise. Elle incite, elle pousse, elle communique, elle espère et arrive parfois à ses fins. Pour les cryptos c’est pareil je pense, on ne peut pas faire n’importe quoi : les acteurs s’en rendent compte et peuvent anticiper en conséquence, une mauvaise réputation entacherait les objectifs de XRP.
 

Les bons arguments

  • Nous avons vu précédemment que le protocole Ripple peut être utilisé sans le token XRP. Si les grandes banques ont le choix vont-elles utiliser le protocole avec du Ripple ? Absolument pas. Ripple est trop volatile. En revanche pour des acteurs plus petits (entreprises, petites banques), utiliser le token XRP plutôt que d’avoir des réserves dans d’autres monnaies est une facilité de gestion et permet de diminuer drastiquement les coûts.
  • Ripple est désormais la deuxième cryptomonnaie par capitalisation et est presque aussi connue que le Bitcoin. Finalement, que Ripple devienne le token utilisé par les banques n’a pas d’importance et celà ne risque d’ailleurs pas d’arriver. En revanche, on l’attend dans le petit commerce et pour d’autres systèmes de paiement entre petits acteurs. Ripple a désormais pleine légitimité auprès du secteur financier au moment même où le Bitcoin n’est pas à l’aise avec la réglementation. Il semble que nous ne sommes pas en confrontation direct avec le bitcoin.
  • Du point de vue purement technologique, le réseau Ripple est très rapide avec des faibles coûts de transaction. Il permet également l’utilisation de smart-contrats.
 

Quelques incertitudes

  • Ripple a annoncé des partenariats avec une longue liste d’institutions financières qui testent sa technologie. Cependant, tant que la plate-forme ne sera pas  largement adoptée, sa valeur continuera d’être incertaine.
  • Les banques utilisent Ripple pour effectuer des transferts internationaux pour le compte de particuliers, mais peut-être que l’avenir est de permettre aux particuliers d’effectuer des transferts de fonds internationaux ou des échanges de devises directement entre eux (ici nous faisons référence à une autre cryptomonnaie (concurrent : Stellar Lumens). 
  • Il y a de plus en plus derevendications de la part des particuliers pour un diminution du pouvoir des banques et une augmentation de l’anonymat. Dans le même temps, les gouvernements cherchent de plus en plus à renforcer la législation et à contrôler au maximum tous les flux monétaires. Il est délicat de dire vers quel sens nous allons dans 20 ou 30 ans. Actuellement, nous sommes plus dans une période de résignation et les gouvernements semblent emporter la bataille. 
 

ACHETER DU RIPPLE ALORS ?

Le prix ne va pas atteindre des sommets. Mais ce token reste très intéressant. Prenez une petite part de XRP dans votre portefeuille. Il faudra cependant l’acheter à bon prix et éviter de le faire dans une période où le cours grimpe exponentiellement.
 
 

OÙ ACHETER DU RIPPLE ? 

Commentaires Facebook

Marc Verche

Passionné par le Web et la programmation informatique, je me suis essayé à de nombreuses technologies et notamment la BlockChain. Ma philosophie : essayer pour réussir.
Fermer le menu